Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 00:20

Banniere-Pax-Cultura---tableau-Roerich.jpg 

SIGNE DE PAIX & vision spirituelle...

Historique :
Les trois points apparaissent sur des inscriptions depuis des temps immémoriaux, à travers le monde. Nicolas Roerich ajouta un cercle autour des trois points et présenta ce symbole comme la Croix Rouge de la Culture (culte de Ur = Lumière).

 

Sens :
L'un des premiers sens à découvrir est : Les trois sont un.
Toute unité ou forme est traversée par trois semences : Vie, Relation, Activité.
La couleur rouge indique la vie, le premier aspect, la transcendance, ce qui passe à travers et sous-tend l'existence.

Importance et signification :
Paix, Force, Plénitude.

Comme le dit la règle 12 de Rayons et initiations, ce symbole remplacera la croix. Celle-ci symbolise le rayonnement, mais aussi une coupure dans la substance, entrainant donc un détachement ardu. Les trois points dans le cercle peuvent se voir en profondeur, comme une vue transverse. Elle indique intensité dans l'action, tension d'être, lien du Soi à son expression.

Autres indications :
Le Maître de Shambhala est l'Emblème de la Bannière et le Sommet de la Vie
– trois fois Je dis : de la Vie !

HIERARCHIE §5

“Aussi, lorsque Nous introduisons dans la vie une nouvelle affirmation, il faudrait s'efforcer de tout son esprit sur le chemin de l'accomplissement de la Volonté Suprême. Lorsque Nous affirmons la grande signification de la Bannière de Paix, adoptez-la donc en esprit.“
HIERARCHIE § 339

“Ainsi, à l'Epoque du Feu, lorsque la Lumière combat les ténèbres, la Bannière de Paix est ce signe fondamental qui ouvrira une nouvelle étape à l'humanité.“
HIERARCHIE § 377

“Ceux qui ne saisissent pas les voies nouvelles ont grandement besoin de comprendre l'époque de Maitreya. La Bannière de Paix et des Seigneurs ouvrira toutes les voies !“
HIERARCHIE § 390

 

ALICE BAILEY, RAYONS & INITIATIONS p 233

Le signe de la Bannière de Paix :
"Ce signe de la triade qui se trouve dans le monde entier peut avoir plusieurs significations. Certains l'interprètent comme le passé, le présent et l'avenir, inscrits dans l'anneau de l'éternité ; d'autres considèrent qu'il se réfère à la religion, la science et l'art, maintenus dans le cercle de la culture ; mais quelle que soit l'interprétation, le signe lui-même est d'un caractère tout à fait universel.

Le plus ancien des symboles indiens, Chintamani, le signe du bonheur, est composé de ce symbole et on le trouve dans le temple du ciel à Pékin. Il apparaît dans les trois trésors du Tibet ; sur la poitrine du Christ dans la célèbre peinture de Memling ; sur la madone de Strasbourg ; sur les boucliers des croisés et le blason des Templiers. On le voit sur les lames des fameuses épées du Caucase, connues sous le nom de "Gunda".
Il apparaît comme symbole dans bon nombre de systèmes philosophiques. On le trouve sur les insignes de Gengis Khan et de Rigden Djepo ; sur la "Tanga" de Tamerlan et sur le blason des papes. On le voit dans les œuvres des anciens peintres espagnols et du Titien, et sur l'antique icône de Saint Nicolas à Bari, et celle de Saint Serge et de la Sainte Trinité.
On le trouve sur le blason de la ville de Samarkande, sur d'antiques objets coptes d'Ethiopie, sur les rochers de Mongolie, sur des anneaux tibétains, sur des pendentifs de Lahul au Ladakh et toutes les régions de l'Himalaya et sur des poteries de l'Age néolithique. Il est courant sur les bannières bouddhistes. Le même signe se retrouve marqué sur les coursiers mongols.
Rien ne pourrait alors être plus approprié pour assembler les races que ce symbole, qui n'est pas un simple ornement mais un signe qui porte en lui une profonde signification.
Il existe depuis des temps immémoriaux et dans le monde entier. Personne ne peut donc prétendre qu'il appartient à une secte, à une confession ou une tradition particulière, et il représente l'évolution de la conscience dans ses diverses phases.
Lorsqu'il est question de défendre les trésors du monde, aucun meilleur symbole ne pourrait être choisi, car il est universel, d'une ancienneté illimitée et porte en lui un sens qui trouvera un écho dans chaque cœur."

 

Extrait de la Règle 12 pour les groupes :
"La Hiérarchie accordera sa reconnaissance à la réussite du travail du nouveau groupe des serviteurs du monde; le témoignage de cette reconnaissance sera l'apparition d'un symbole dans l'aura du gorupe, de tout le groupe. Ce sera un symbole projeté par la Hiérarchie, spécifiquement par le Christ. ... C'est la "marque du Sauveur" et elle incarnera la marque ou indication (la signature disaient les occultistes médiéviaux) d'un nouveau type de salut. Jusqu'ici la marque du Sauveur a été la Croix, et la qualité du salut offert était la libération de la substance, de l'attrait de la matière, de son emprise - libération qui ne pouvait s'acquérir qu'en la payant très cher. L'avenir récèle dans son silence d'autres manières de sauver l'humanité. La coupe de tristesse et la douleur de la Croix sont presque épuisées. La joie et la force vont les remplacer. Au lieu de la tristesse, nous aurons une joie qui se manifestera en bonheur et conduira finalement à la félicité. Nous aurons une force qui ne connaîtra que la victoire."

Repost 0
Published by ASSOCIATION FRANCAISE de la BANNIERE de la PAIX - dans Autour de la Bannière & des Roerich
commenter cet article